Brésil : la grogne contre Jair Bolsonaro s'amplifie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
bresil
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Larguet, S. Korwin - franceinfo
France Télévisions

Jair Bolsonaro a remis en cause l'efficacité des vaccins récemment. La contestation monte contre le président brésilien. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté un peu partout samedi 29 mai au Brésil, où le Covid-19 a fait plus de 450 000 morts.

Samedi 29 mai, ils étaient des dizaines de milliers de manifestants à défiler dans les rues de plusieurs grandes villes du Brésil, comme à Rio de Janeiro, à l'appel d'organisations de gauche et étudiantes. Des mécontents qui gardent leurs distances, masqués, comme un pied-de-nez à la gestion catastrophique de la pandémie de Covid-19 par leur président qu'ils sont venus dénoncer. "Ce Bolsonaro est un génocidaire, un psychopathe", lance un homme. "La vie des Brésiliens est en danger. Il fait de nous un laboratoire pour les nouveaux variants", déclare un autre.

"Nous demandons la destitution" de Bolsonaro

Malgré plus de 450 000 morts, Jair Bolsonaro continue de s'afficher sans masque et sans respect des gestes barrières. Il refuse tout confinement national. La campagne de vaccination est trop tardive et trop lente. Les manifestants réclament son départ. "Nous demandons la destitution de ce président ignorant", affirme une femme. La prochaine élection présidentielle de 2022 est déjà dans toutes les têtes. Le président sortant a vu sa cote de popularité tombée à 24 %, son plus bas niveau depuis son élection et l'ombre de Lula, l'ancien chef de l'État de gauche, de nouveau libre et éligible, plane plus que jamais sur le Brésil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.