Brésil : critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, le président Jair Bolsonaro remanie son gouvernement

Au total, six ministères changent de chef. Si le départ du ministère des Affaires étrangères était attendu, celui du ministre de la Défense a pris tout le monde de court.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 29 mars 2021. (EVARISTO SA / AFP)

Un renouveau politique pour reprendre en main l'épidémie ? Fragilisé par l'aggravation de la crise du Covid-19, le président brésilien Jair Bolsonaro a procédé lundi 29 mars à un important remaniement dans son gouvernement, avec six changements ministres et notamment à des postes importants comme la Justice, la Défense ou les Affaires étrangères.

Cette annonce a pris de court la plupart des observateurs, le seul ministre dont le départ était attendu étant le chef de la diplomatie Ernesto Araujo, 53 ans, fervent admirateur de Donald Trump, critiqué pour avoir entravé l'importation de vaccins en raison de ses mauvaises relations avec la ChineIl a été remplacé par Carlos Alberto Franco França, un ancien ambassadeur qualifié de "diplomate discret" par la presse brésilienne.

Trois femmes sur 22 ministres

Si le départ d'Ernesto Araujo était dans l'air depuis plusieurs semaines, il n'en était rien pour Fernando Azevedo e Silva, le ministre de la Défense. Son remplaçant était déjà au gouvernement : il s'agit du général Walter Braga Netto, qui quitte ainsi le poste de ministre de la Casa Civil, à mi-chemin entre les fonctions de chef de cabinet et de Premier ministre.

Ce dernier cède son poste à un autre général, Luiz Eduardo Ramos, remplacé par Flavia Arruda au secrétariat du gouvernement. Elle devient ainsi la troisième femme parmi les 22 ministres de Jair Bolsonaro. Le jeu des chaises musicales concerne aussi le ministre sortant de la Justice, André Mendonça, que le président brésilien d'extrême droite a remplacé par un ancien policier, Anderson Gustavo Torres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.