Bouches-du-Rhône : le préfet va proposer la fermeture des parcs et des plages à 20 heures, selon un député LREM

Une mesure nécessaire, selon Saïd Ahamada car tout le monde ne respecte pas les gestes barrières. En revanche, il l'assure : "Il n'y aura pas de reconfinement".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Saïd Ahamada, député LREM des Bouches-du-Rhône, le 29 novembre 2019. (GERARD JULIEN / AFP)

Le préfet des Bouches-du-Rhône doit annoncer lundi 14 septembre des mesures "complémentaires", réclamées par le gouvernement, pour freiner l’épidémie de coronavirus dans le département. "Il n'y aura pas de reconfinement", assure Saïd Ahamada, député LREM des Bouches-du-Rhône. En revanche, le préfet devrait proposer à Matignon "la fermeture des parcs et des plages à 20 heures".

"L'idée principale, c'était d'avoir des mesures un peu plus strictes, mais surtout de faire respecter les mesures qui sont déjà prises et donc des forces de police qui seront plus vigilantes à ce que les règles soient respectées", indique le député En Marche. "L'une des mesures qui a été a notamment proposée par le préfet, qui la proposera donc au Premier ministre avant de faire son arrêté, c'est la fermeture des parcs et des plages à 20 heures." Une mesure déjà réclamée par le président de la Région PACA, Renaud Muselier. Saïd Ahamada a lui demandé l'annulation de la foire de Marseille.

"On est dans une situation critique"

"On a de plus en plus de malades. Les gens sont inquiets, ils font la queue pour pouvoir faire des tests donc tout le monde aujourd'hui a conscience qu'on est dans une situation critique. Maintenant, tout le monde ne respecte pas les gestes barrières, c'est-là où il faut être vigilant dans les transports en commun et dans les manifestations privées", poursuit le député des Bouches-du-Rhône.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.