Cet article date de plus d'un an.

Alpes-Maritimes : des hôtels réquisitionnés pour les victimes de violences conjugales

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : les violences conjugales augmentent
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En France, pendant le confinement, le nombre de violences conjugales a fortement augmenté. Des dispositifs particuliers ont été mis en place pour mettre à l'abri les victimes de ces violences.

Dans la région de Cannes (Alpes-Maritimes), un hôtel a été réquisitionné par la préfecture pour accueillir une quinzaine de femmes, qui étaient confinées avec un conjoint violent. "Ça va ? Vous avez réussi à dormir un petit peu ?", s'enquiert une infirmière à une femme hébergée à l'hôtel. Des violences quotidiennes, aggravées par le confinement : c'est ce qu'ont subi Karine et ses enfants. Après une énième agression, elle a fui.

"Il a pris mon cou avec ses deux mains"

"J'épiais le moindre de ses mouvements 24 heures sur 24 pour savoir si je pouvais descendre à la cuisine pour ne pas le croiser", témoigne Karine. "À un moment donné, il a voulu s'en prendre à mon fils, et je me suis interposé et il m'a frappé violemment au visage. J'ai perdu connaissance et je suis tombé au sol. Il a pris mon cou avec ses deux mains, pendant que ma fille hurlait à côté qu'il fallait que cela s'arrête."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.