Fête d'une cinquantaine de personnes à l'internat de l'hôpital de Rangueil : le parquet de Toulouse ouvre une enquête

La direction de l'hôpital de Rangueil à Toulouse (Haute-Garonne) a ouvert une enquête interne après avoir découvert qu'une cinquantaine de personnes ont organisé un rassemblement privé dans les locaux de l'internat. Lundi 19 avril, dix jours après les faits, le parquet de Toulouse a ouvert une enquête préliminaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En apprenant l'existence de cette réunion privée, la direction de l'hôpital a ouvert une enquête administrative. (BENEDICTE DUPONT / FRANCE-BLEU OCCITANIE)

Les faits se sont déroulés le 9 avril dernier, une cinquantaine de personnes, en pleine crise sanitaire se sont réunies pour organiser une fête à l'hôpital de Rangueil de Toulouse, a rapporté vendredi 16 avril France Bleu Occitanie. Lundi 19 avril, trois jours après le lancement d'une enquête interne décidée par l'hôpital, c'est au tour du parquet de Toulouse d'ouvrir une enquête préliminaire, à propos de cette fête ayant réuni des internes et praticiens dans les locaux d'un internat de médecine à Rangueil.

Ce rassemblement où se trouvaient des internes et des praticiens, dans les locaux de l'internat, a été condamné par la direction de l'hôpital, qui ouvre une enquête administrative. "Tout manquement au respect de ces règles sera susceptible de faire l’objet de sanctions disciplinaires", indique la direction.

En pleine crise sanitaire, cette fête fait mauvais genre. L'enquête interne lancée par le CHU doit permettre d'identifier ceux qui ont participé à cette soirée et ceux qui l'ont organisée. "Des sanctions disciplinaires fortes seront prises", indique la direction, qui envisage d'éventuelles suites judiciaires en fonction des résultats de son enquête interne.

L'internat est fermé "de manière conservatoire" pour ce week-end du 16 au 19 avril. Seuls les internes de garde pourront s'y rendre. "Le CHU de Toulouse se réserve également la possibilité d’une fermeture systématique de l’internat tous les week-ends et ce jusqu’à la fin de la crise sanitaire", précise le communiqué de la direction.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.