Cet article date de plus de trois ans.

Alzheimer : un médicament qui permet "une diminution du déclin cognitif" présenté au congrès de Chicago

Un essai a été mené au Japon sur 854 personnes atteintes par la maladie. Et les résultats sont encourageants, comme l'a expliqué au micro de Fance Inter le professeur Bruno Dubois, chef du service des maladies cognitives à la Pitié Salpêtrière (Paris).

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le professeur Bruno Dubois, chef du service des maladies cognitives à la Pitié Salpêtrière (Paris, 13e), le 19 septembre 2011. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

Après plusieurs années de déceptions et d'échecs dans la recherche sur la maladie d'Alzheimer, des résultats encourageants ont été présentés lors du congrès mondial sur la maladie qui s'est tenu en juillet à Chicago, aux Etats-Unis. Ils font référence à un essai mené par un laboratoire japonais sur 854 malades, qui démontre l'éfficacité d'un médicament.

Il y a d'abord une diminution importante des lésions dans le cerveau [...] mais surtout un effet sur les symptômes eux-mêmes"

Le Pr Bruno Dubois de la Pitié Salpêtrière

avec France Inter

Il s'agit d'un "médicament dirigé contre la protéine amyloïde, la fameuse protéine qui se dépose dans le cerveau des patients, a expliqué le professeur Bruno Dubois, chef du service des maladies cognitives à la Pitié Salpêtrière sur France Inter, lundi 30 juillet. "Sur 18 mois, ils observent qu'avec la dose la plus forte, il y a d'abord une diminution importante des lésions dans le cerveau des patients - mais ça, on l'avait déjà observé avec d'autres médicaments [...] mais surtout ce qui est intéressant, c'est qu'il y a un effet sur les symptômes eux-mêmes. Il y a une réduction, une diminution du déclin cognitif", a développé le spécialiste qui a assisté à la présentation aux Etats-Unis.

Si ces résultats doivent encore être confirmés avec d'autres essais, cette étude laisse espérer une lutte plus efficace à terme contre la maladie d'Alzheimer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.