Levothyrox : le procès au civil aura lieu le 1er octobre 2018

Lancée en septembre, cette action collective vise à obtenir une indemnisation rapide pour ces malades de la thyroïde. Ils se disent victimes d'effets indésirables liés à la nouvelle formule du Levothyrox.

Une boîte de Levothyrox dans une pharmacie de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), le 4 décembre 2017.
Une boîte de Levothyrox dans une pharmacie de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), le 4 décembre 2017. (REMY GABALDA / AFP)

Le procès de l'action collective engagée devant la justice civile contre le laboratoire Merck, dans l'affaire du Levothyrox, aura lieu le 1er octobre 2018, a annoncé le tribunal d'instance de Lyon, mardi 19 décembre. Lors d'une courte audience de mise en état, destinée à fixer le calendrier de la procédure, le tribunal a ajouté que la date-limite pour le dépôt des dossiers de plaintes était fixée au 15 février.

Le 24 octobre, l'avocat toulousain des plaignants, Christophe Lèguevaques, avait assigné Merck à Lyon, où le groupe allemand a son siège français, en déposant les 108 premiers dossiers de cette action collective. Lancée en septembre, elle vise à obtenir une indemnisation rapide pour ces malades de la thyroïde, victimes d'effets indésirables liés, selon eux, à la nouvelle formule du Levothyrox.

Encore 2 000 assignations en attente

"Aujourd'hui, plus de 500 assignations ont été déposées au tribunal et 2 000 autres sont en attente de l'être", avait indiqué avant l'audience Christophe Lèguevaques, qui pense rassembler "entre 3 000 et 5 000 patients en procédure".

L'avocat réclame pour chacun une indemnité forfaitaire de 10 000 euros pour la réparation des préjudices moraux. Soit 5 000 euros pour le défaut d'information et 5 000 euros pour le préjudice d'angoisse.