Cet article date de plus de cinq ans.

Les villes aussi manquent de médecins

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
médecins
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les déserts médicaux ne touchent plus seulement les zones rurales. D'ici 2025, un quart des généralistes aura disparu. Une tendance qui touche aussi les spécialistes.

Saurat est un petit village de l'Ariège avec son école, sa boulangerie, son bureau de poste. Seul manque à la liste un cabinet médical. Depuis cinq ans, les 663 habitants doivent faire trente minutes de voiture pour voir un médecin. La difficulté d'accès aux soins n'est pas l'apanage des campagnes. Aux Mureaux, en région parisienne, sept généralistes sont partis en un an. Les patients ont dû se reporter sur d'autres médecins, rapidement débordés.

Des étrangers à la rescousse

Depuis 2012, le ministère de la Santé offre des bourses aux jeunes praticiens qui acceptent de s'engager à exercer dans des zones désertiques. Marie Champel, jeune interne effectuant un remplacement aux Mureaux, cherche à s'installer, mais pas n'importe où ni à n'importe quelles conditions. Face à la pénurie, la France fait de plus en plus appel à des étrangers, comme Corina Neagu, une Roumaine qui vient de s'installer en Seine-et-Marne. Près de deux millions et demi de Français vivent dans un désert médical. Un chiffre qui va augmenter dans le futur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.