Les homosexuels peuvent donner leur sang... s'ils sont abstinents

Les personnes homosexuelles peuvent désormais donner leur sang, un don qui jusqu'à présent était interdit en France. Paru au Journal officiel le 10 avril dernier, le décret est entré en vigueur ce dimanche. Les associations de défenses des droits des personnes homosexuelles et bisexuelles estiment que cette ouverture aux dons est trop restrictive.

(Le don du sang soumis à des conditions drastiques pour les homosexuels © maxPPP)

 Depuis 1983, les homosexuels n'avaient plus le droit de donner leur sang en France. Aujourd'hui cette possibilité leur est ouverte. Le questionnaire médical qui est rempli avant de faire un don a été modifié. Il ne concerne plus l'orientation sexuelle de la personne mais les risques liés aux pratiques sexuelles. Le don pour une personne homosexuelle est désormais possible mais soumis à certaines conditions.

Ainsi les hommes qui ont eu un rapport sexuel avec un autre homme ne pourront donner leur sang que si le dernier rapport sexuel remonte à plus de douze mois. Pour le don de plasma, les autorités demandent une abstinence de quatre mois. 

Ces conditions pourront évoluer dans les prochaines années et rejoindre les modalités générales de dons si les études qui vont être lancées montrent que le risque de prélever du sang chez les donneurs homosexuels n'est pas plus élevé que chez les hétérosexuels. L'Etablissement français du sang estime que cette ouverture au don du sang pour les homosexuels permettrait d'avoir environ 20.000 dons supplémentaires par an. Ils se rajouteront aux trois millions de dons recueillis chaque année.