Cet article date de plus de cinq ans.

Les enfants qui grandissent avec un chien sont moins exposés au stress et à l'anxiété

La présence d'un chien aurait un impact positif sur la santé mentale des enfants, selon une étude américaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une fillette fait un câlin à son chien à Birmingham (Royaume-Unis), le 5 mars 2015. (CARL COURT / GETTY IMAGES EUROPE)

Grandir avec un chien est bon pour la santé mentale. Une étude américaine a conclu que les enfants qui ont un compagnon canin dans leur environnement sont moins exposés aux troubles anxieux et au stress, rapporte Slate vendredi 27 novembre.

Les scientifiques du Bassett Medical Center ont étudié 643 enfants âgés de 6 à 7 ans, pendant dix-huit mois, pour arriver à cette conclusion. Seuls 12% de ceux qui possédaient un chien présentaient des troubles anxieux liés à l'enfance, contre 21% pour les jeunes qui n'en avaient pas à la maison.

Un impact sur les hormones produites chez les enfants

Si les raisons de ce phénomène sont encore méconnues, les chercheurs supposent que la présence des animaux a un effet sur les hormones produites. "L'interaction avec un chien amical réduit les niveaux de cortisol [une hormone fabriquée à partir des glandes surrénales], ce qui diminue les réponses physiologiques au stress", explique l'étude, selon le Daily Beast (en anglais).

La présence d'un chien permettrait par ailleurs de stimuler la conversation et de favoriser une meilleure estime de soi chez les enfants, précise Slate. Sans compter les bienfaits physiques, puisque les jeux avec leur compagnons à quatre pattes encouragent les jeunes à plus se dépenser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.