Cet article date de plus d'onze ans.

Le premier "bébé médicament" a guéri sa grande soeur

Né en janvier 2011, Umut-Talha (notre espoir, en turc) a permis à sa soeur Asya de guérir d'une grave maladie du sang.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Fécondation in vitro. (CHRISTIAN DARKIN / GETTY IMAGES)

Si ce n'était pas de la science, ce serait un miracle. Le premier "bébé médicament" français a guéri sa grande soeur, rapporte Le Parisien, samedi 23 juin. Grâce aux cellules souches prélevées sur le cordon ombilical de son petit frère Umut-Talha (notre espoir, en turc) né en janvier 2011, Asya, 5 ans est remise de la bêta-thalassémie, une maladie génétique du sang.

Avant cette réussite, la famille d'Asya avait fait appel à une banque publique de sang de cordon, mais aucun donneur n'était compatible, selon Le Parisien. Le dernier recours était la conception d'un "bébé médicament", conçu par fécondation in vitro dans le but de soigner un membre de sa famille, une méthode autorisée depuis 2006 en France.

Grâce à la technique du diagnostic préimplantatoire (DPI), utilisée par l'équipe du professeur René Frydman, pionnier de la fécondation in vitro, les médecins ont ainsi pu sélectionner et implanter dans l'utérus de la mère deux embryons qui ne portaient pas la bêta-thalassémie, dont souffrent les deux aînés de la famille, Asya et Mehmet. Un seul a vu le jour pour permettre aux médecins de prélever des cellules souches sur le cordon ombilical et sauver Asya. Les parents espèrent désormais pouvoir offrir le même traitement à leur fils Mehmet, 7 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.