Le nombre de noyés a augmenté avec la canicule

Le beau temps peut être dangereux : du 1er juin au 5 juillet, on a recensé 109 morts par noyade en France. C’est beaucoup plus que l’an passé à la même période.

(L'Institut de veille sanitaire met en garde contre les risques de la baignade. Ici la plage de Lacanau © maxppp)

Les noyades mortelles ont augmenté de plus de 30% depuis le début de l’été, par rapport à la même période l’année dernière. Voilà ce qui ressort du bulletin publié par l’Institut national de veille sanitaire), qui a enregistré 275 noyades entre le 1er juin et le 5 juillet, un peu moins d’une sur deux s’est révélée mortelle. En 2014, à la même date, on n’avait compté "que" 73 morts.

Ces mauvais chiffres s’expliquent avant tout par la chaleur de ce début d’été, indique l’InVS qui précise que le beau temps incite à la baignade. Les moins de 20 ans et les plus de 65 ans sont les plus touchés par cette augmentation.

En réaction, l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) a publié une brochure truffée de conseils pour prévenir le danger. On y recommande notamment de surveiller les enfants constamment et aux adultes de vérifier qu’ils sont en forme avant d’entrer dans l’eau.