Cet article date de plus de cinq ans.

Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire plus que prévu en 2016

La Commission des comptes de la Sécurité sociale estime qu'il devrait atteindre 9,1 milliards d'euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de la Santé, Marisol Touraine lros d'une conférence de presse, le 23 mai 2016, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire en 2016, à 9,1 milliards d'euros, un chiffre en amélioration de 600 millions par rapport aux prévisions du gouvernement, et de 1,7 milliard par rapport à 2015, selon le rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), consulté par l'AFP, lundi 6 juin. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a salué des "résultats très positifs et encourageants".

Les déficits cumulés du régime général (maladie, vieillesse, famille, accidents du travail) et du Fonds de solidarité vieillesse (FSV) passeront bien sous la barre des 10 milliards d'euros, comme l'a prévu le gouvernement dans son budget pour 2016. Celui de la branche maladie, également en diminution, s'établira à 5,2 milliards d'euros, contre 5,8 milliards en 2015.

Les branches vieillesse et AT-MP en excédent

Toutes les autres branches du régime général devraient enregistrer une amélioration de leur solde cette année, les branches vieillesse (retraites) et AT-MP (accidents du travail) étant même attendues en excédent, "pour la première fois depuis de nombreuses années", selon la Commission des comptes, à 500 millions d'euros chacune. La branche famille devrait voir son déficit se réduire de 500 millions d'euros par rapport à 2015, pour atteindre un milliard.

En revanche, la Commission ne prévoit pas de réduction du Fonds solidarité vieillesse (FSV), qui sert à payer les cotisations retraite des chômeurs. Il resterait ainsi à un niveau élevé de -3,9 milliards d'euros, comme en 2015, en raison "d'une baisse de ses recettes (-1,8%) plus forte que celle de ses dépenses (-1,3%)".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.