L'Institut de veille sanitaire (InVS) a signalé lundi 11 nouveaux décès liés à la grippe A H1N1 en France métropolitaine

Ils sont survenus depuis le dernier bilan, arrêté au mardi 10 novembre. Parmi les 7 femmes et 4 hommes décédés, 10 d'entre eux présentaient un ou plusieurs facteurs de risques vis-à-vis de cette nouvelle forme de grippe.Sur les 43 décès métropolitains, attribués à la grippe A en 2009, "trois ne présentaient aucun facteur de risques", selon l'InVS.

(France2)
Ils sont survenus depuis le dernier bilan, arrêté au mardi 10 novembre. Parmi les 7 femmes et 4 hommes décédés, 10 d'entre eux présentaient un ou plusieurs facteurs de risques vis-à-vis de cette nouvelle forme de grippe.

Sur les 43 décès métropolitains, attribués à la grippe A en 2009, "trois ne présentaient aucun facteur de risques", selon l'InVS.

Au total, sur les 43 décès, trois concernent des personnes qui ne présentaient aucun facteur de risque. Sont décédées 32 personnes âgées de 15 à 64 ans, cinq enfants dont trois nourrissons de moins d'un an et six personnes de plus de 65 ans, précise encore l'Institut.

27 décès avaient déjà été dénombrés depuis le début de l'épidémie dans les territoires français d'outremer, portant à 70 le nombre total de décès liés à la grippe A enregistrés en France depuis le début de l'épidémie.

Dans son dernier bulletin épidémiologique du 10 novembre, l'InVS fait état d'une intensification de la circulation du virus. Il recense 362.000 consultations en 2009 pour des infections respiratoires aiguës liées à la grippe A (H1N1), et 188 cas graves au total depuis le début de l'épidémie.