Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Hôpital public, la loi du marché

Etablissements débordés, soumis aux contraintes de budget et de productivité, patients parfois mal soignés : le personnel est à bout. "Envoyé spécial" a rencontré une infirmière qui raconte pourquoi elle a tenté d’en finir, épuisée après neuf jours de travail non stop.

Voir la vidéo

"C’est de pire en pire, on n’en peut plus !" Combien de temps les médecins, chefs de service, infirmières, aides-soignantes de l’hôpital public vont-ils tenir ? Urgences débordées, patients parfois mal soignés et mal traités : le personnel est à bout. Il dénonce un hôpital de plus en plus soumis, selon lui, à la loi du marché, aux contraintes de budget et de productivité.

Le risque de décès en augmentation ?

Selon certaines études, le risque de décès aurait augmenté de 5% les jours où les services sont saturés. Parmi les soignants, les cas de suicide restent toujours aussi inquiétants : depuis janvier 2018, neuf d'entre eux ont mis fin à leurs jours. Six mois après une première enquête, en septembre 2017, "Envoyé spécial" a rencontré une infirmière qui accepte de raconter pourquoi elle a craqué et tenté d’en finir, épuisée après neuf jours de travail non stop.

Un reportage de Julie Pichot, Baptiste Laigle, diffusé dans "Envoyé spécial" le 12 avril 2018.

Envoyé spécial. Hôpital public, la loi du marché
Envoyé spécial. Hôpital public, la loi du marché (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)