Fuite de données à l'AP-HP : un opposant au pass sanitaire de 22 ans mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

L'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) avait dénoncé à la mi-septembre une attaque informatique pendant l'été et le vol de fichiers concernant des patients. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Assistance publique - Hôpitaux de Paris, le 14 novembre 2020. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Un opposant au pass sanitaire âgé de 22 ans a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire vendredi 8 octobre à la suite d'une plainte de l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) à la mi-septembre dénonçant une attaque informatique pendant l'été et le vol de fichiers concernant environ 1,4 millions de personnes, a appris franceinfo auprès d'une source judiciaire confirmant une information du Brut. Il souhaitait démontrer les faiblesses du système de santé, selon une source policière.

L'étudiant en informatique est poursuivi des chefs "d'accès et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mis en œuvre par l’Etat", "extraction de données d’un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mis en œuvre par l’Etat", "collecte de données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite" et "divulgation illégale volontaire de données à caractère personnel".

Les excuses de l'AP-HP

En septembre, l'AP-HP a expliqué dans un courrier adressé aux patients concernés que cette attaque avait "porté sur un service sécurisé de partage de fichiers" sur lequel étaient "exceptionnellement" stockés des résultats d'examens de dépistage Covid-19 réalisés mi-2020 en Île-de-France.

"Cette violation concerne vos données d'identité, votre numéro de sécurité sociale, vos données de contact, ainsi que les données relatives au test de dépistage que vous avez effectué l'année dernière", déclarait encore l'AP-HP à ses patients, en leur présentant ses excuses.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hôpital

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.