Soupçons d'euthanasie dans un Ehpad du Doubs : ouverture d'une enquête pour "homicide involontaire"

Les premiers éléments recueillis ont été jugés suffisamment inquiétants pour que l’ARS saisisse le parquet de Besançon (Doubs) après une inspection effectuée les 3 et 4 décembre.

L\'entrée de de l’Ehpad du Larmont, aux portes de Pontarlier (Doubs).
L'entrée de de l’Ehpad du Larmont, aux portes de Pontarlier (Doubs). (CAPTURE ECRAN GOOGLE STREET VIEW)

L'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a saisi le parquet de Besançon après un signalement sur le décès suspect d'une patiente au printemps 2018 dans les locaux de l’Ehpad du Larmont, aux portes de Pontarlier (Doubs) a confirmé l'ARS, samedi 26 janvier à franceinfo après des informations de l'Est Républicain.

Une inspection de cet établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes a eu lieu les 3 et 4 décembre. Les premiers éléments recueillis ont été jugés suffisamment inquiétants pour que l’ARS saisisse le parquet de Besançon.

"Les premiers constats qui m’ont été apportés sont préoccupants", a indiqué à L’Est Républicain le procureur de la République, Étienne Manteaux, "c'est pourquoi j’ai décidé d’ouvrir une enquête préliminaire pour 'homicide involontaire'." Il a relevé deux éléments : "Une surmortalité des résidents de cet établissement comparée à la moyenne nationale d’une part, et l’utilisation de molécules jamais ou rarement utilisées dans la majorité des Ehpad d'autre part."