Seine-Saint-Denis : grève du Samu à Noël

Les agents du Samu de Seine-Saint-Denis ont appelé à la grève lundi 24 décembre. Ils dénoncent un manque de personnel qui ne permet plus de répondre correctement aux appels passés au 15.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Avec 700 000 appels chaque année, le Samu de Seine-Saint-Denis est l'un des plus chargés d'Île-de-France. Les appels d'urgence sont traités par des assistants régulateurs médicaux depuis l'hôpital de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Ce sont eux qui ont déposé un préavis de grève. Ils réclament dix agents supplémentaires. Raphaël Timon, agent de régulation médicale et délégué CGT explique : "Tous les appels doivent être décrochés en moins d'une minute. Ce temps d'attente est dépassé de deux, voire trois minutes en ce moment. C'est insupportable, car une personne avec un arrêt cardiaque peut être au bout du fil. Toutes les minutes sont importantes".

Malaise général

Aujourd'hui, 42 agents sont présents dans le département pour 1,5 million d'habitants. Ils estiment être en sous-effectif. Pour Patrick Pelloux, président de l'association des médecins urgentistes de France, ce mouvement dépasse le cadre de la Seine-Saint-Denis. Même si la grève débutera lundi 24 décembre à minuit, les agents continueront en réalité de travailler pour assurer un service minimum le soir du réveillon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête préliminaire mercredi 9 mai après la mort de Naomi Musenga.
Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête préliminaire mercredi 9 mai après la mort de Naomi Musenga. (PIERRE ANDRIEU / AFP)