Cet article date de plus d'un an.

Santé : le personnel soignant est-il fréquemment agressé ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Santé : le personnel soignant est-il fréquemment agressé ?
Article rédigé par France 2 - A.Jolly, F.Prabonnaud, A.Brodin
France Télévisions
France 2
L’agression d’une infirmière et d’une secrétaire médicale à l’hôpital de Reims (Marne) interroge sur la sécurité des soignants, alors que les services sont souvent débordés et que les menaces fusent. Les agressions sont-elles fréquentes ? Éléments de réponse.

Ils sont en première ligne face aux agressions. Chaque jour, des soignants sont victimes de violences sur leur lieu de travail à l’hôpital. En 2021, 19 328 actes ont été recensés, dont la moitié pour des violences physiques. C'était durant la période Covid, les passages étaient alors moins nombreux, ce qui explique la baisse par rapport aux 23 000 cas recensés en 2019. Mais ces actes sont largement sous-estimés, car seulement 10% des hôpitaux les déclarent. Les personnels les plus touchés sont ceux travaillant en psychiatrie avec 22%, puis les EPHAD avec 12,5%, et enfin les urgences avec 12,3%.  

37% des professionnels disent avoir été victimes de violences l’an dernier 

Dans 90% des cas, ce sont des patients ou des accompagnateurs qui sont les auteurs des violences. Ils jugent la prise en charge insuffisante, s’emportent à cause d’un refus de soin, ou trouvent le temps d’attente trop long. “On est passé des insultes au projectile lancé, c’est une vraie difficulté à gérer”, souligne Thierry Amouroux, porte-parole du syndicat SNPI CFE-CGC. L'an dernier, 37% des professionnels de santé disent avoir été victimes de violences.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.