Paris : les services d'urgence se mettent en grève

Les services d'urgence à Paris sont en grève. Un mouvement motivé par une série d'agressions.

France 2

La colère gronde au sein des hôpitaux parisiens. Les urgentistes et les infirmiers de plusieurs services d'urgence sont en grève depuis dimanche 14 avrilsuite à l'appel lancé par les syndicats SUD Santé et la CGT. Le personnel de ces hôpitaux réclame tout simplement plus de renforts, une meilleure reconnaissance de son travail avec une prime de 300 euros nets par mois, mais surtout plus de sécurité, puisque la violence s'intensifie au sein des urgences, explique la journaliste de France 2 Cassandre Mallay, en direct lundi matin depuis l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Vers une longue mobilisation ?

Une série d'agressions est survenue ces derniers mois, comme à l'hôpital parisien Saint-Antoine. D'ailleurs son personnel est en grève depuis la mi-mars. Aujourd'hui, le mouvement s'intensifie puisque plusieurs hôpitaux parisiens ont rejoint cette grève, au nombre de six. La liste devrait s'allonger dans la journée. Ils se préparent tous à une longue mobilisation avec un nouveau mot d’ordre de grève jeudi 18 avril, conclut Cassandre Mallay. L'accueil des patients le soin reste assuré.

L\'entrée de l\'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, le 31 juillet 2014.
L'entrée de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, le 31 juillet 2014. (IMAGE POINT FR / BSIP / AFP)