Santé : Martin Hirsch va quitter la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris

Le directeur général de l'AP-HP a présenté sa démission au gouvernement. Il quittera son poste à la fin de ce mois de juin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP, annonce le 17 juin 2022, qu'il démissionne après neuf années de service à la tête de l'hôpital public. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Dans un courrier envoyé aux salariés vendredi 17 juin auquel a eu accès franceinfo, Martin Hirsch annonce qu'il va quitter son poste de directeur général de l'AP-HP "à la fin de ce mois"après neuf années de service. Cette démission a été confirmée à franceinfo ce vendredi par Rémi Salomon, le président de la conférence nationale des présidents de CME (commission médicale d'établisement) des CHU. .

Dans son courrier, Martin Hirsch met l'accent sur les atouts de l’AP-HP, "la solidarité, le soin, la transmission, l’innovation, l’assistance, le service public", mais il dénonce également "ce qui fait le plus rager : les rigidités, les pesanteurs, les rivalités et les égoïsmes, les forces d’inertie, le dénigrement", liste-t-il.  

Martin Hirsch avait pris ses fonctions à la tête de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris en 2013. Il indique avoir présenté sa démission au gouvernement. "Je n’ai jamais pris d’engagement à la légère et j’ai mis toutes mes forces pour que celui-là aussi soit tenu", écrit-il dans ce courrier.

Une décision prise il y a un mois

"C’est parce que j’ai pensé ne pas pouvoir réunir toutes les conditions pour que cet engagement soit respecté que j’ai décidé, il y a un mois, de remettre mon poste de directeur général de l’AP-HP à la disposition du gouvernement", a expliqué Martin Hirsch. Fin mai, il avait tiré une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur franceinfo, jugeant que la situation dans les hôpitaux franciliens était "très sévère". Le patron de l'AP-HP avait évoqué le manque croissant de personnel et une "situation critique" après deux ans de pandémie de Covid-19.

Le directeur général de l'AP-HP estime ne pas pouvoir s'engager à "bâtir un modèle hospitalier différent de ce qu'il a été avant" la pandémie.

"Je n’ai pas honte de dire que j’aime l’AP-HP et ceux qui la servent."

Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP

communiqué 

"L'AP-HP a des atouts considérables", insiste Martin Hirsch. Alors que l'hôpital traverse une crise profonde, marquée par des pénuries de personnel et des services d'urgence en grandes difficulté, Martin Hirsch reconnaît "que bien que nous ayons accompli beaucoup de choses ensemble, nous n’avons pas (encore) réussi à (...) garantir que cela ne reviendrait pas comme avant"

Avant d'être directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch avait été nommé haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté en 2007, puis haut-commissaire à la Jeunesse en 2009. Il avait quitté le gouvernement de François Fillon en 2010, au lendemain des élections régionales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hôpital

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.