La grève des ambulanciers est suspendue, les fédérations saluent "la volonté de l'Etat de donner satisfaction à leurs revendications"

La grève, peu visible pour les patients, était très suivie des ambulanciers depuis une semaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un véhicule d'ambulance en grève à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 15 octobre 2021. (PATRICE SAUCOURT / MAXPPP)

Ils estiment avoir été entendus. La grève des interventions urgentes lancée il y a une semaine par deux fédérations d'ambulanciers est suspendue à compter du mardi 19 octobre à 20 heures. La Chambre nationale des services d'ambulances (CNSA) et la Fédération nationale de la mobilité sanitaire (FNMS) ont ainsi salué "la volonté de l'Etat de donner satisfaction à [leurs] revendications", en précisant que "cette suspension a été entérinée par leurs représentants à 85%". 

Lancé le 12 octobre, le mouvement de grève des interventions urgentes a couvert "plus de 70% des départements" de métropole et d'outre-mer, selon ces deux fédérations. La CNSA et la FNMS réclamaient la mise en œuvre de l'accord sur l'organisation et les tarifs des gardes ambulancières, qu'elles ont signé fin 2020 avec l'Assurance-maladie mais dont le décret d'application n'est toujours pas paru. 

"Total soutien du ministère"

Après le discours d'Emmanuel Macron précisant devant les sapeurs-pompiers à Marseille la mise en œuvre de la réforme des "transports sanitaires urgents pré-hospitaliers", les deux fédérations ont affirmé dans un communiqué avoir échangé avec le cabinet du ministre de la Santé. Olivier Véran "les a assurées du total soutien du ministère sur la mise en œuvre, dès que possible, de la réforme et de la publication prochaine du décret, à la relecture duquel les deux fédérations seront associées". Parmi les autres éléments de satisfaction, les deux organisations se sont félicitées de "la sanctuarisation du coordonnateur ambulancier", chargé de définir la "carence" ambulancière avant un éventuel recours aux pompiers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hôpital

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.