Hôpitaux : "La cocotte va exploser", alerte le député Alain Bruneel (PCF)

Après avoir passé incognito une nuit aux urgences de Douai, l'élu de la 16e circonscription du Nord s'inquiète sur le plateau des "4 Vérités", mercredi 3 juillet, de la situation "dramatique" qui prévaut dans les hôpitaux français.

FRANCE 2

Dimanche 30 juin, le député communiste (PCF) Alain Bruneel a passé la nuit "incognito" aux urgences de Douai (Nord). Le but de l'élu de la 16e circonscription du Nord ? Dénoncer la situation "dramatique" qui se déroule dans les hôpitaux français. "L'idée est d'être dans la réalité du parcours d'un patient, de savoir ce qui se passe en tant que patient, mais aussi en tant que personnel", explique l'ancien maire de Lewarde sur le plateau des "4 Vérités", mercredi 3 juillet.

Alors qu'on lui prédisait un peu plus de trois heures d'attente avant d'être pris en charge par un médecin, Alain Bruneel, qui avait simulé des maux de ventre, a finalement dû prendre son mal en patience pendant six heures. Mais l'élu n'en veut pas au personnel "dévoué" des hôpitaux qui n'ont pas les moyens de prendre en charge de façon satisfaisante les patients.

"L'être humain n'est plus au centre des préoccupations"

"Il faut traduire [mon] témoignage par une proposition de loi", car "la cocotte va exploser", prédit le député. "Le problème des hôpitaux publics, c'est qu'on en fait une question financière et que l'être humain n'est plus au centre des préoccupations", développe l'ancien édile pour qui les hôpitaux sont gérés comme des entreprises.

Après avoir passé incognito une nuit aux urgences de Douai, l\'élu de la 16e circonscription du Nord s\'inquiète sur le plateau des \"4 Vérités\", mercredi 3 juillet, de la situation \"dramatique\" qui prévaut dans les hôpitaux français.
Après avoir passé incognito une nuit aux urgences de Douai, l'élu de la 16e circonscription du Nord s'inquiète sur le plateau des "4 Vérités", mercredi 3 juillet, de la situation "dramatique" qui prévaut dans les hôpitaux français. (FRANCE 2)