Cet article date de plus de deux ans.

Hôpitaux : horaires restreints, régulation par le SAMU… Les solutions des services d'urgence face à la pénurie de soignants

Publié
Hôpitaux : horaires restreints, régulation par le SAMU... Les solutions des services d'urgence face à la pénurie de soignants
Hôpitaux : horaires restreints, régulation par le SAMU... Les solutions des services d'urgence face à la pénurie de soignants Hôpitaux : horaires restreints, régulation par le SAMU... Les solutions des services d'urgence face à la pénurie de soignants
Article rédigé par France 3 - P.Y. Salique, A. Bourse, B. Véran, France 3 Régions, J. Durand
France Télévisions
France 3

Depuis des semaines, les services d'urgence des CHU et des petits hôpitaux s'organisent comme ils peuvent pour faire baisser la pression. Ils optent parfois pour des horaires restreints ou pour une régulation par le SAMU. 

À l'hôpital de Montluçon (Allier), les urgences ne le sont plus vraiment. Depuis mardi 31 mai, une affichette accueille les patients et seules les vraies urgences médicales sont admises. La pénurie d'urgentistes est loin d'être une nouveauté : c'est même un mouvement de fond. "Aux urgences, il y a 3,5 équipes en temps plein au lieu de 22", chiffre le Dr. Thierry Comte, chef du pôle métabolique et soins critiques de l'hôpital. 

Des fermetures durant certaines plages horaires 

La gestion des plannings devient un casse-tête insoluble et les causes sont identifiées. "La fatigue suite à la crise Covid, la désertification médicale, puis (…) peut-être de temps en temps envie de faire autre chose", détaille Bernadette Mallot, directrice générale de l'établissement hospitalier. À Cherbourg (Manche), les urgences sont accessibles depuis lundi 30 mai entre 15 heures et 8 h 30 du matin, à condition de passer par le 15. Ici, seul un tiers des postes d'urgentistes sont pourvus. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.