Hôpital : quand le réveillon finit aux urgences

Pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, les urgences sont très sollicitées. Le soir du 31, les soignants ont dû gérer toute une série de cas particuliers.

Voir la vidéo
France 2

Aux urgences de l'hôpital Jossigny (Seine-et-Marne) dans l'est parisien, l'équipe de soignants profite d'un moment de répit. Ils se dépêchent de manger avant l'arrivée des patients. Le soir du réveillon, Alexandra Roquet est très sollicitée. En poste depuis huit ans, elle habituée aux accidents du Nouvel An. Toute la nuit, l'infirmière prend en charge les patients comme ce jeune homme en état d'ivresse qui s'est effondré lors d'une soirée.

200 personnes prises en charge en 24 heures

Des patients alcoolisés : ils sont la majorité des cas le soir du 31 décembre. Un mineur inconscient a été transporté aux urgences par les pompiers. Il est transféré en salle de déchocage pour recevoir des soins d'urgence. Comme partout ailleurs ce soir-là, vient ensuite le moment des embrassades et des vœux. Au fil de la nuit, les arrivées continuent de s'enchaîner. En 24 heures, près de 200 personnes ont été prises en charge dans ce service des urgences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un personnel médical aux urgences de l\'hôpital de la Timone à Marseille en janvier 2017.
Illustration d'un personnel médical aux urgences de l'hôpital de la Timone à Marseille en janvier 2017. (BORIS HORVAT / AFP)