Canicule : les hôpitaux s'adaptent aux températures excessives

Les établissements hospitaliers anticipent un afflux de patients en raison de la canicule. Pour autant, il n'est pas toujours simple d'accueillir les malades dans de bonnes conditions.

FRANCE 2

Pour faire face à la vague de chaleur, une pièce climatisée est mise à disposition des personnes les plus fragiles dans un service hospitalier d'urgence à Argenteuil (Val-d'Oise). Partout, des consignes sont données pour faire baisser de quelques degrés la température dans le bâtiment. Les patients sont régulièrement vaporisés. Le personnel veille aussi à l'hydratation des patients. Depuis la canicule de 2003, l'heure est à la prévention.

130 services d'urgence sont en grève

75 ventilateurs ont été installés pour éviter les coups de chaud. Il faut également veiller au traitement des patients. "On fait très attention aux médicaments qui aggravent souvent les effets de la chaleur", explique le médecin Catherine Le Gall, chef de service des urgences au centre hospitalier d'Argenteuil. Dans un hôpital des Yvelines, les infirmières se préparent à une forte affluence en fin de semaine. Les patients sont surveillés de près. La canicule intervient en pleine crise des urgences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une patiente hospitalisée à l\'hôpital Edouard Herriot, à Lyon (Rhône), le 16 juillet 2006. (Photo d\'illustration)
Une patiente hospitalisée à l'hôpital Edouard Herriot, à Lyon (Rhône), le 16 juillet 2006. (Photo d'illustration) (JEFF PACHOUD / AFP)