Belfort : la mort d'une femme après plusieurs appels au SAMU pose question

Edith Greffier est décédée d'un infarctus le 14 septembre 2019, malgré plusieurs appels au SAMU. Un manque de considération pour sa fille, qui attend des explications du service.

FRANCEINFO

C'est un drame qui suscite une réelle incompréhension chez les proches de la victime. Le 14 septembre 2019 à Belfort (Territoire de Belfort), Edith Greffier, une femme de 62 ans, est victime d'un infarctus. À ses côtés au moment des faits, sa fille Anne-Sophie a appelé à plusieurs reprises le SAMU. Pensant d'abord à une gastro, le service n'interviendra qu'au troisième appel mais c'était trop tard. "Moi je leur reproche déjà la faute de diagnostic. J'avais compris de mon côté que c'était un infarctus. Ce que j'ai vécu est inadmissible", dénonce-t-elle.

Une enquête ouverte

Anne Sophie a décidé de porter plainte pour homicide involontaire. "Une analyse de la situation en interne est en cours. (...) Le CHU se tient à la disposition de la famille et des enquêteurs pour apporter toutes les informations sur cette prise en charge", a communiqué le CHRU de Besançon. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a réaffirmé sa "compassion pour la famille qui a vécu un événement épouvantable."

Le JT
Les autres sujets du JT
Edith Greffier
Edith Greffier (FRANCEINFO)