Haute-Savoie : des lits d'Ehpad fermés faute de personnel

La maison de retraite de Sillingy (Haute-Savoie) est contrainte de fermer quatre lits en attendant de pourvoir aux six postes disponibles. Mais il n'y a pas de candidats.

France 3

Un Ehpad qui ferme des lits par manque de personnel. C'est le cas d'un établissement de Sillingy, en Haute-Savoie, qui n'arrive pas à recruter et qui est contraint de fermer des lits et de refuser des pensionnaires. En cause, un métier d'aide-soignant mal payé, et qui donc ne suscite plus de vocations. Car chaque jour dans cet Ehpad, c'est la course d'une chambre à l'autre pour effectuer les soins. Le manque de personnel alors que six postes sont à pourvoir se fait sentir.

"C'est les résidents qui en pâtissent"

"En ce moment, c'est 'à la va-vite' le travail qu'on fait. Et ça franchement moi je ne peux pas", explique Catherine Pierrot, aide médico-psychologique. "Il faudrait qu'on prenne plus de temps avec les résidents. En fait c'est les résidents qui en pâtissent quand il manque du personnel", assure-t-elle. La direction a donc pris la décision de fermer quatre chambres sur 84.

Le JT
Les autres sujets du JT
8 personnes 10 déclarent avoir fait le choix de placer un parent en Ehpad en \"raison de l\'état de santé et de l\'âge\" (Etude CREDOC)
8 personnes 10 déclarent avoir fait le choix de placer un parent en Ehpad en "raison de l'état de santé et de l'âge" (Etude CREDOC) (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)