Cet article date de plus de trois ans.

Vendée : un père soupçonné d'avoir précipité sa voiture dans la mer avec sa fille trisomique à bord mis en examen

Les faits se seraient déroulés le 19 avril dernier. La jeune femme de 24 ans a survécu. L'homme a été mis en examen pour tentative d'assassinat.

Article rédigé par
Avec France Bleu Loire Océan - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La voiture a été précipitée dans la mer au niveau du parking de la route bleue, aux Sables d'Olonne. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Un homme de 55 ans est soupçonné d'avoir précipité sa voiture dans l'océan, vendredi 19 avril, aux Sables-d'Olonne (Vendée), alors que sa fille, trisomique, se trouvait encore à bord, rapporte France Bleu Loire Océan. La jeune femme de 24 ans a survécu, mais son état de santé n'a pas été précisé. Le père a été mis en examen pour "tentative d'assassinat".

Lorsque la police est arrivée sur les lieux, vers cinq heures du matin, la voiture était en train de couler dans la mer. La jeune femme à bord a rapidement été secourue par les pompiers.

Une tentative de suicide

Son père assure que sa fille et lui avaient décidé d'un commun accord de mettre fin à leurs jours alors qu'ils étaient partis en vacances dans la station balnéaire des Sables-d'Olonne. D'après les informations de France Bleu Loire Océan, il avait préparé un cocktail de médicaments, des anxiolytiques pour lui et sa fille. "J'avais prévu qu'on rejoigne le paradis", dira-il plus tard aux enquêteurs.

Le quinquagénaire est originaire de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne. Il affirme que sa femme, avec qui il est en instance de séparation, menaçait de demander le placement de leur fille handicapée. 

Mis en examen pour "tentative d'assassinat", le père de famille a été placé en détention provisoire le temps de l'enquête, placement qu'il a décidé de contester devant la cour d'appel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Handicap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.