Handicap : le difficile apprentissage du permis de conduire pour les sourds

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Sourds : le difficile apprentissage du permis de conduire
FRANCE 3
Article rédigé par
E.Bailly. B.Poulain, C-M.Denis, E.Martin, S.Gravelaine, O.Patriarca - France 3
France Télévisions

Le dimanche 19 septembre se déroulait la journée internationale des sourds. La surdité touche 6% des 15-24 ans qui passent leur permis de conduire et il n’est pas toujours évident de trouver de leçons adaptées.

Pour les personnes atteintes de surdité, les leçons de conduite se font en langue des signes. Une méthode complexe car les apprentis ne peuvent regarder à la fois la route et le moniteur. Mais la langue des signes est le seul impératif et très peu d’auto-écoles en France proposent ce type de leçons de conduite. En effet, quatre établissements en France disposent des cours de conduite en langue des signes. Certains apprenants viennent donc de très loin pour décrocher leur permis.  

Un enseignement beaucoup plus complexe 

Si certains viennent de très loin pour assister aux cours et aux entrainements, d’autres difficultés viennent s’ajouter. En effet, la majorité des sourds ne savent pas lire et un interprète est requis pour les entrainements au code de la route. Malgré tout, le directeur d'une auto-école affirme que ces conducteurs ne sont pas plus dangereux que les autres. En outre, la majorité des candidats sourds réussissent à obtenir leurs permis et auraient surtout moins d’accidents.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.