Seine-Saint-Denis : 10 mois de prison ferme pour un éducateur qui a frappé un jeune autiste

La condamnation prononcée par le tribunal de Bobigny correspond aux réquisitions du parquet, indique France Bleu Paris.

Article rédigé par
avec France Bleu Paris - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis). (HAJERA MOHAMMAD /RADIOFRANCE)

Un ancien éducateur de la maison d'accueil spécialisée des Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a été condamné, vendredi 26 février, à dix mois de prison ferme, rapporte France Bleu Paris. En juin 2019, il avait frappé un jeune autiste lors d'une sortie, la scène avait été filmée et partagée sur les réseaux sociaux.

La peine de prison correspond aux réquisitions du parquet. En revanche, l’ex-éducateur a été condamné à cinq ans d’interdiction d'exercer sa profession, là où le parquet demandait une interdiction définitive. L'employée qui avait filmé la scène, une aide-psychologique, a été condamnée à six mois de prison avec sursis. En revanche, elle n'a aucune interdiction d’exercer contrairement à ce qui avait été requis lors de l'audience, vendredi 19 février, procès auquel aucun des deux mis en cause ne s'est présenté. La victime, âgée de 29 ans à l’époque des faits recevra également 5 000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral subi.

Partagée sur les réseaux sociaux et dans les médias, les images montraient cet éducateur menacer et frapper à coups de bâton la victime, lors d'une sortie au stade. La secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, avait parlé sur franceinfo de faits "accablants". La gestion du foyer avait été retirée à l’association qui en avait la charge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.