Santé : la prouesse de Priscille Déborah, amputée de trois membres et munie d'un bras bionique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Belle histoire : la prouesse de Priscille Déborah, amputée de trois membres et munie d'un bras bionique
France 2
Article rédigé par
L. Legendre-Trousset, B. Laigle, E. Delevoye, L. Lavieille, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

C’est une histoire de prouesse scientifique et de courage : depuis deux ans, les équipes de France Télévisions suivent la longue rééducation d’une artiste-peintre amputée de trois membres, qui apprend de nouveau à dessiner. Elle vient d’acquérir un bras bionique, qui lui permet de changer de vie.

Après avoir perdu trois membres, Priscille Déborah, artiste-peintre, a dû se battre pour retrouver son autonomie. Depuis deux ans, les équipes de France Télévisions la suivent assidument dans ses avancées. Cette année, elle a obtenu un bras bionique et recommence petit à petit à dessiner. Si son geste est hésitant, le progrès est, lui, immense. La concernée s’exerce avec ténacité pour s’approprier son nouveau bras. Il y a un an et demi, elle parvenait à guider à distance cette prothèse, fixée sur un socle, grâce au moyen de la pensée.

De grands progrès

C’est depuis mars 2020 que la concernée porte réellement son bras bionique. Il lui reste désormais à apprendre à coordonner mieux ses gestes et à maîtriser sa force, par exemple quand elle doit casser un œuf. "Certes, il va manquer un peu de précision, de dextérité mais on voit qu’elle peut quand même l’utiliser dans sa vie de tous les jours", estime Claire Bonamici-Jamet, ergothérapeute au centre de réadaptation La Tourmaline, en Loire-Atlantique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Handicap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.