Gers : le passage d'un convoi Airbus retardé par une association de défense des personnes handicapées

Les militants réclament le retrait de la loi Elan, qui réduit drastiquement la part obligatoire de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve.

Les militants ont bloqué un convoi exceptionnel qui devait acheminer des morceaux de l\'A380 vers les usines Airbus de Toulouse. 
Les militants ont bloqué un convoi exceptionnel qui devait acheminer des morceaux de l'A380 vers les usines Airbus de Toulouse.  (CAPTURE D'ÉCRAN / FACEBOOK)

Des militants toulousains du collectif Handi social, qui défendent la cause des handicapés, ont retardé cette nuit le départ d'un convoi Airbus dans le Gers, rapporte France Bleu Occitanie. Ils demandent le retrait de la loi Elan (évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) qui prévoit le passage de 100% à 10% de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve.

Airbus reporte son convoi

Dans la nuit de mardi à mercredi, une vingtaine de militants toulousains pour la cause des personnes handicapées ont installé des tentes à l'Isle-Jourdain dans le Gers, sur la N224, sur le trajet d'un convoi exceptionnel qui devait acheminer des pièces de l'A380 vers les usines Airbus de Toulouse. Ils sont restés sur place entre 1h et 5h30 du matin. Airbus a décidé de reporter son convoi de 24 heures.

Le collectif Handi-Social avait déjà bloqué le péage du Palays, au sud de Toulouse, à deux reprises ces trois derniers mois. Toujours dans le même but : demander le retrait de l'article 18 de la loi Elan qui préconise un recul du nombre de logements construits habilités à accueillir des personnes à mobilité réduite. La loi Handicap de 2005 prévoyait que tous les logements neufs seraient désormais conformes aux normes d’accessibilité. L’article 18 de la loi Elan en limite la proportion à 10%, les 90% restants devant être "évolutifs" en cas de besoin.