Deux mères restent neuf heures au sommet d'une grue pour défendre la cause de leurs enfants handicapés

Les faits se sont déroulés à Strasbourg, ce mercredi matin. Elles réclament des auxiliaires de vie pour leurs enfants.

Deux femmes sont montées en haut d\'une grue, le 7 juin 2017 à Strasbourg.
Deux femmes sont montées en haut d'une grue, le 7 juin 2017 à Strasbourg. (MAXPPP)

Elles sont montées au sommet d'une grue de chantier dès 4h30. Deux mères de famille sont restées neuf heures à une quarantaine de mètres de hauteur, mercredi 7 juin, à Strasbourg pour réclamer des auxiliaires de vie pour les enfants handicapés. L'une est la mère d'un enfant autiste et l'autre d'un hyperactif.

"Ces familles se battent depuis plusieurs mois auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour le maintien d'une assistante de vie scolaire auprès de Zachary, 9 ans,  hyperactif, et d'Emilien, 9 ans, autiste", précise France 3 Grand Est. Les deux enfants sont scolarisés dans la même classe de CE1, à Sand dans le Bas-Rhin.

"En marche pour l'école"

En haut de la grue, les deux femmes ont déployé des banderoles indiquant : "En marche pour l'école", "Ecole MDPH : stop au sabotage". L'une de ces banderoles a été arrachée par le vent dans la matinée et les deux mères se sont réfugiées dans la cabine du grutier pour se protéger de la pluie qui tombe par intermittence.

La police et les pompiers, accompagnés d'un médiateur et d'un représentant du rectorat, se sont rendus rapidement sur place. Des négociations ont été engagées par téléphone. Finalement, après plus de neuf heures de négociations, elles ont fini par redescendre, peu avant 14 heures.