Astéréotypie, un groupe de rockeurs pas comme les autres

Ils sont autistes, mais ça ne les empêche pas d'être des rockeurs. Astéréotypie c'est le nom de leur collectif né dans un institut médico-éducatif. Au départ, il s'agissait d'un simple atelier de poésie, c'est devenu un projet musical.

Voir la vidéo
France 3

Ce qui les met en colère, ce qui les fait rêver ou ce qui les dérange, les quatre jeunes autistes du groupe Astéréotypie racontent leur univers en musique. C'est lors d'un atelier poésie dans leur centre médico-éducatif que cette aventure a commencé. "On voulait leur montrer le code de la poésie et on s'est rendu compte que ça n'avait pas franchement d'intérêt. Ils ont tout de suite sorti des trucs qui étaient beaucoup plus pertinents et intéressants et qui sortaient de notre zone de confort [...] on s'est dit que c'était ça qu'il fallait mettre en avant", explique Christophe L'huillier, éducateur spécialisé.

Concert à l'Olympia

A 22 ans, Aurélien vit dans son monde et ne s'exprime que très rarement avec des mots, mais avec la musique il se libère. "Sur scène il se révèle. Il est lui-même et celui qu'il n'arrive pas à être dans la vie. Il trouve, à mon avis, une identité", raconte la mère d'Aurélien, Marie-Ange Lobjoit. C'est avec les musiciens du groupe Moriarty, qu'Aurélien, Stanislas, Yohan et Kévin ont enregistré l'album d'Astéréotypie. Séduit par leur authenticité, le groupe les a même invités à l'Olympia pour assurer leur première partie. Depuis le groupe, enchaîne les concerts.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'éidtion 2017 du festival Solidays à Paris. 
L'éidtion 2017 du festival Solidays à Paris.  (FRANÇOIS LOOCK / CROWDSPARK)