Société : à la rencontre des donneuses d'ovocytes

France 3 s'intéresse au don d'ovocytes qui permettent chaque année la naissance de plusieurs centaines d'enfants.

FRANCE 3

Donner ses ovocytes, Muriel Clément y pensait depuis un an. À 29 ans, cette mère de deux enfants va rejoindre les 35 donneuses du Grand Est. Pour elle, c'est avant tout une façon d'apporter du bonheur. "Aujourd'hui, je connais un grand bonheur et je me suis dit qu'il pouvait être intéressant de le partager", déclare-t-elle. Cette autre donneuse, qui tient à rester anonyme, a donné ses ovocytes il y a un mois après plusieurs entretiens et prises de sang. L'objectif est de s'assurer de la compatibilité des volontaires et des futurs receveurs.

Une centaine de naissances

Chaque année, 3 500 couples infertiles s'inscrivent sur le registre des demandeurs, avec 18 mois d'attente en moyenne. Face à cette demande, les réserves sont insuffisantes. En 2015, les dons d'ovocytes et de spermatozoïdes ont permis la naissance de 100 enfants dans le Grand Est.

Le JT
Les autres sujets du JT
Injection de spermatozoïde dans un ovocyte à l\'aide d\'une micro-pipette en vue d\'une fécondation in vitro, au centre hospitalier d\'Amiens (Somme), le 6 novembre 2011. 
Injection de spermatozoïde dans un ovocyte à l'aide d'une micro-pipette en vue d'une fécondation in vitro, au centre hospitalier d'Amiens (Somme), le 6 novembre 2011.  (MAXPPP)