La grossesse de la Première ministre néo-zélandaise ne l’empêchera pas de "faire le boulot et être mère"

Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle-Zélande depuis octobre dernier, a annoncé qu’elle attendait son premier enfant.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Nous attendons notre premier enfant qui naîtra en juin." Dans une allocution donnée à la télévision le 19 janvier, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et son conjoint Clarke Gayford ont annoncé l’arrivée de leur premier enfant.

Je ne suis pas la première femme à travailler en ayant un bébé

Jacinda Ardern

Élue à la tête du gouvernement en octobre dernier, Jacinda Ardern a voulu rappeler que cette grossesse ne l’empêchera pas de "faire le boulot et être mère" : "Nous sommes privilégiés et chanceux que Clarke puisse s’en occuper à plein temps. Je ne suis pas la première femme à travailler en ayant un bébé. Je sais que ce sont des circonstances particulières, mais il y a beaucoup de femmes qui l’ont fait bien avant moi."

Elle a ajouté qu’elle prendrait six semaines de congé après la naissance de son enfant et sera alors remplacée par son vice-Premier ministre, Winston Peters.

Une querelle sexiste sur ses intentions en matière de maternité

À 37 ans, la leader du Parti travailliste avait déjà fait parler d’elle l’an dernier, lors de la campagne électorale. Alors qu’on l’interrogeait sur la possibilité qu’elle tombe enceinte lors d’un entretien télévisé, elle avait répondu assez fermement : "C’est totalement inacceptable en 2017 de dire que les femmes doivent répondre à cette question sur leur lieu de travail. C’est aux femmes de décider quand elles veulent avoir un enfant. Ça ne devrait pas être lié au fait d’obtenir un emploi ou de pouvoir y postuler."

La grossesse de la Première ministre néo-zélandaise ne l’empêchera pas de \"faire le boulot et être mère\"
La grossesse de la Première ministre néo-zélandaise ne l’empêchera pas de "faire le boulot et être mère" (BRUT)