Dépakine : un nouveau rapport accablant

Au moins 15 000 enfants souffriraient de troubles neurologiques ou de malformations parce que leur mère aurait pris ce médicament pendant leur grossesse. Le résultat de l'enquête doit être connu d'ici la fin de l'année.

France 2

Les chiffres sont glaçants. Au moins 12 000 enfants pourraient avoir été atteints de troubles neurologiques et 3 000 de malformations à cause de la Dépakine depuis sa mise sur le marché en 1967. Des données recensées par Catherine Hill, une épidémiologiste qui travaille sur ce médicament administré aux femmes enceintes souffrant de troubles bipolaires et/ou d'épilepsie.

Les victimes indemnisées

La Dépakine et assimilés sont des médicaments dangereux pour le foetus vendus à trois millions de boîtes en 1983 et dix millions en 2015. Ces nouveaux chiffres avancés par Catherine Hill viennent compléter un rapport déjà existant paru en août dernier. Face à ce nouveau scandale sanitaire, la ministre de la Santé Marisol Touraine a reconnu la responsabilité de l'État et annoncé la semaine dernière l'indemnisation de toutes les victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT