Cet article date de plus de sept ans.

Grossesse : l'enfer des recommandations scientifiques

Du lever au coucher, aucun moment de la journée d'une future mère n'est épargné par les restrictions conseillées par des dizaines d'études. Florilège.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La vie d'une femme enceinte devient vite compliquée si elle veut respecter toutes les restrictions. (GERI LAVROV / GETTY IMAGES / FLICKR OPEN)

Boire du café durant une grossesse pourrait favoriser le risque de crises d’épilepsie chez l’enfant à naître, selon une étude publiée mercredi 7 août. Cette nouvelle étude vient ajouter des recommandations à la longue liste des restrictions à destination des femmes enceintes. Certaines précautions sont à respecter à la lettre : l’alcool et le tabac sont indéniablement à bannir, tandis que le dépistage de la toxoplasmose est fortement recommandé. Viennent ensuite toute une série de restrictions, qui s’accumulent au fil de la parution des études. Voici à quoi ressemble la vie d'une femme enceinte qui suit strictement ces recommandations. 

Dans la salle de bains : adieu les bains chauds

Un bon bain chaud pour se détendre après une longue journée ? A oublier. Selon certains médecins, cela fait baisser la pression artérielle, ce qui diminue l’afflux sanguin vers le bébé. De même, les plaisirs d’un sauna, hammam ou jacuzzi sont à mettre de côté pendant neuf mois. Quant aux huiles essentielles, certaines d’entre elles peuvent contenir des produits dangereux pour l’enfant. Même chose pour les produits capillaires. Tant pis pour les couleurs défraîchies, les jusqu’au-boutistes attendront l’accouchement pour cacher leurs cheveux blancs.

Dans la cuisine : mangez du poisson... ou pas

Thé, soja, charcuterie, viandes crues, poissons crus, lait cru, caféine, mayonnaise, crustacés et saumon fumé sont à éviter, selon le laboratoire Gallia. Pourtant, d’autres études conseillent de consommer des aliments riches en iode, tels que… le poisson, les crustacés et les produits laitiers. Ils rendraient le bébé plus intelligent. Conclusion : éviter les sushis et apprendre à cuisiner. Autre élément à éviter : l’aspartame. Ce produit controversé utilisé pour donner un goût de sucre aux sodas "light" augmenterait le risque de naissance prématurée.

Dans le jardin : évitez les chats et éloignez-vous des champs

Passer sa grossesse à la campagne ? Mauvaise idée. Selon une étude, les femmes qui résident près de zones de cultures intensives exposent leur fœtus à des risques plus importants. La raison se trouve dans l'abondance de pesticides dans les champs. Par ailleurs, une autre étude a montré que la présence d’un chat dans l’environnement d’une femme enceinte augmenterait le risque de toxoplasmose.

Dans la chambre : dormez sur le côté gauche (et nulle part ailleurs)

Dormir sur le côté droit, surtout durant les derniers mois de la grossesse, est déconseillé. Sachant que dormir sur le dos devient vite très inconfortable, et dormir sur le ventre évidemment impossible, il ne reste que le côté gauche. Et même si ce n’est pas fort agréable, la femme enceinte a intérêt à dormir. Car l’insomnie serait, elle aussi, dangereuse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.