Football : le jeu de tête peut avoir des conséquences dramatiques

Publié Mis à jour
Football : le jeu de tête peut avoir des conséquences dramatiques
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Boisseau, C.Madini, M.Septembre, L.Soudre - France 2
France Télévisions

C'est bien connu, le football se joue avec les pieds, mais également avec la tête. Toutefois, le jeu de tête qui est très important, peut causer des dégâts très sérieux au cerveau. Le jeu de tête, peut-il être mortel ? C'est la question que le JT de 20 Heures s'est posée.

Qui ne se souvient pas de ces deux coups de tête magistraux de Zinedine Zidane en finale de la Coupe du Monde 1998. Il peut parfois hisser des joueurs au rang de héros, mais il peut également les tuer. En Angleterre, le débat est plus que jamais d'actualité. John Stiles est persuadé que c'est pour cette raison qu'il a perdu son père, champion du monde 1966, décédé l'an dernier de démence sénile à l'âge de 78 ans. Nobby Stiles aurait réalisé 70 000 têtes jusqu'à la fin de sa carrière.

"D'abord, il y a eu les pertes de mémoire"



Son fils raconte le calvaire que son père a vécu. "D'abord, il y a eu les pertes de mémoire, puis ça été de pire en pire. En 2013, il a plongé, il n'a plus jamais été le même ensuite. Ça a été très dur de s'occuper de lui", raconte-t-il. Des entraînement tous les jours et des matchs parfois deux fois par semaine, c'est pour cette raison que les footballeurs sont beaucoup plus touchés par ce type de maladie quand ils vieillissent. "Le cerveau flotte à l'intérieur de la boîte crânienne. Quand vous frappez dans un ballon, le cerveau bouge, il est secoué (...) et c'est ce mouvement qui provoque des dégâts", explique Dr Michael Grey, neurochirurgien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.