Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Gazon suspect

Entre les brins d'herbe des terrains de sport synthétiques, des petites billes noires qui rebondissent et s'infiltrent partout… Elles sont issues de vieux pneus broyés qui contiennent des substances considérées comme toxiques. Quelles conséquences sur la santé ? Une enquête d'"Envoyé spécial".

Voir la vidéo

Ce sont des petites billes noires incrustées dans les terrains de foot synthétiques. Elles collent à la peau, pénètrent dans les shorts, les chaussettes, les sacs de sport. Elles démangent, et elles inquiètent. Ces granulats en caoutchouc sont issus de vieux pneus broyés – 20 000 pneus pour un seul terrain ! Ils contiennent des centaines de substances considérées comme toxiques ou cancérigènes. Ces terrains représentent-ils un risque pour la santé ?

Des cas de cancer ?

Aux Etats-Unis, une entraîneuse de foot a recensé plus de 250 cas de cancer chez des jeunes joueurs évoluant sur du synthétique, dont 60% de gardiens de but, les plus en contact avec le sol. A New York, Amsterdam ou en Suède, par précaution, les autorités ont décidé de ne plus en construire. Et en France ? Quelque 200 nouveaux terrains synthétiques sont inaugurés chaque année. Economiques, ne nécessitant pas d’entretien, ils permettent de recycler des centaines de milliers de tonnes de pneus dont on ne sait que faire.

Une enquête d'Olivier Sibille et Emilie Denis, diffusée dans  "Envoyé spécial" le 22 février 2018.

Envoyé spécial. Gazon suspect.
Envoyé spécial. Gazon suspect. (ENVOYE SPECIAL / FRANCE 2)