Usines à l'abandon polluées : que dit la loi ?

Certaines industries ont fermé leurs portes mais ont également pollué les sols alentours. Margaux Subra-Gomez fait le point sur le cadre législatif et les outils à disposition des riverains.

Alors que de nombreuses industries cessent leur activité, ces dernières laissent derrière elles des sols pollués."Le code de l'environnement est clair : c'est au dernier exploitant de remettre le site dans un état équivalent, c'est à dire de procéder à l'évacuation ou l'élimination des produits dangereux et la gestion des déchets présents sur le site", développe Margaux Subra-Gomez.

Romainville, un cas parmi d'autres

Le site de Romainville n'est que l'exception qui confirme la règle."Des sites pollués comme celui-ci, les autorités en comptent 7 109 en France. Ils sont surtout concentrés dans les régions avec un passé industriel (...) Près de 1 000 sites sont actuellement en cours de dépollution (...) Une base de données et une carte sont à disposition sur le site du gouvernement georisque.gouv.fr", conclut Margaux Subra-Gomez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une centrale à charbon, le 19 novembre 2015 à Datong (Chine).
Une centrale à charbon, le 19 novembre 2015 à Datong (Chine). (GREG BAKER / AFP)