Santé : le glyphosate de Monsanto divise l'Europe

En Europe, la bataille du glyphosate fait rage. Des députés ont donné de leur personne pour peser dans le débat sur la molécule présumée cancérigène.

France 3

Le glyphosate, c'est l'une des molécules actives les plus controversées dans certains désherbants. En 40 ans, sa production mondiale a été multipliée par 260 pour arriver à plus de 825 000 tonnes. Un pactole pour la firme Monsanto. Et un casse-tête pour les Européens. Faut-il renouveler l'autorisation de ce pesticide ? Oui, selon Luc de Coster, gérant d'un magasin de jardinage. "Si on interdit le glyphosate, il n'y aura plus de produits contre les mauvaises herbes".

Du glyphosate dans l'urine

Le député européen Philippe Lamberts et 47 de ses collègues ont effectué des tests et retrouvé du glyphosate dans leur urine dans des proportions élevées. "Ce produit est qualifié par l'OMS comme un cancérigène probable", rappelle l'eurodéputé écologiste. Pas de risque avéré pour la santé humaine, rétorquent des experts des Nations unies. La France met en avant le principe de précaution. Sur ce sujet, les Européens sont divisés. En l'absence de majorité qualifiée mercredi 18 mai, une nouvelle réunion européenne pourrait être programmée en juin.

Le JT
Les autres sujets du JT