Santé : l'UFC-Que Choisir dénonce des "substances indésirables" dans 1 000 produits cosmétiques

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a actualisé sa liste de cosmétiques aux "substances indésirables". Elle passe de 400 à 1 000 produits dangereux pour la santé. 

Un rayon de cosmétiques et de produits solaires dans un supermarché de Mulhouse (Haut-Rhin), le 23 décembre 2008. 
Un rayon de cosmétiques et de produits solaires dans un supermarché de Mulhouse (Haut-Rhin), le 23 décembre 2008.  (MAXPPP)

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir tire mercredi 7 juin la sonnette d'alarme sur des "substances indésirables" contenues dans plus de 1 000 produits cosmétiques actuellement commercialisés. En février dernier, la liste contenait déjà 400 produits. L'association avait alors appelé les consommateurs à alimenter la base de données.

>> Tous ces produits de salle de bains dont vous devriez lire les étiquettes

Parmi ces 1 000 produits, 23 seraient "hors la loi", car incorporant dans leur formule des substances "rigoureusement interdites", détaille l'UFC-Que Choisir. Parmi eux, un spray solaire pour enfants ou du gel coiffant qui contiennent du MIT, susceptible de provoquer des allergies.

Perturbateurs endocriniens et allergisants

L'association appelle au retrait "sans délai" des 23 produits contenant des substances "interdites". Selon l'UFC-Que Choisir, la forte pression du lobby des cosmétiques explique la présence encore fréquente de substances non autorisées dans les produits de beauté.

Par ailleurs, l'association de consommateurs a identifié 12 composés "préoccupants", dont des perturbateurs endocriniens, allergisants ou encore irritants.