Risque maximal d'allergie aux pollens : "Les graminées ne font pas le pont", alerte le Réseau national de surveillance aérobiologique

Le risque d'allergie aux pollens est maximal dans quasiment toute la France. Seules les Landes et les Pyrénées-Atlantiques sont classées en risque moyen.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le risque d'allergie au pollen est maximal en France en cette fin mai 2022 (illustration). (GAUJARD CHRISTELLE  / MAXPPP)

Le risque d'allergie aux pollens est au maximum dans quasiment toute la France en ce week-end de l'Ascension, d'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). Sur la carte de l'organisme, tous les départements sont en rouge, exceptés les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Ces deux départements du Sud-Ouest sont concernés par un risque "moyen".

>> Allergies aux pollens : pourquoi le réchauffement climatique a un impact sur leur gravité et leur durée

Dans son dernier bulletin, le RNSA estime que le risque d'allergies restera "élevé" (le niveau maximum) pendant "encore plusieurs semaines", en raison "des conditions météorologiques très favorables à l’émission et la dispersion des fortes concentrations de pollens de graminées dans l’air".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.