Plastique : les meilleures alternatives des industriels

Le 1er janvier 2020, l'interdiction des pailles, des gobelets, des assiettes en plastique entrera en vigueur. La journaliste Julie Beckrich fait le point sur les nombreuses alternatives au plastique qui existent.

Voir la vidéo

Le 7e continent de plastique, c'est une immense plaque de déchets dans le nord de l'océan Pacifique qui mesure six fois la France; des sacs plastiques, bouteilles, filets, bidons, cotons de tige qui menacent le monde marin. "Souvenez-vous également d'une image, révélée par les autorités de Murcie, en Espagne : un cachalot mort d'une péritonite. Il avait 29 kilos de plastique dans l'estomac", rappelle Julie Beckrich sur le plateau de France 2. C'est le résultat de notre consommation en plastique, rien qu'en France. Chaque année, on consomme 4,7 milliards de gobelets jetables, dont seulement 1% sont recyclés.

Les algues, une alternative particulièrement prometteuse

Des images qui suscitent une prise de conscience : les Français sont en train de changer leurs habitudes, et leur législation. "Les pouvoirs publics prennent des mesures face à cette urgence, poursuit la journaliste : depuis deux ans, on se passe de sac plastique dans les commerces, et au 1er janvier 2020, gobelets et assiettes en plastique seront interdits également". Un gros défi attend les industriels pour remplacer tout ce plastique. Ils développent déjà des produits en bambou, en fibre de maïs, ou à partir d'algues. "Elles sont très intéressantes, car elles existent en grande quantité, leur transformation ne rejette aucun déchet, et en fin de vie, ces produits se décomposent très rapidement", précise la journaliste. 12 semaines sur terre, 4 heures en mer, contre 4 à 10 siècles pour les matières plastiques. De quoi faire réfléchir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouteilles en plastique destinées au recyclage dans le centre de tri et de valorisation des collectes sélectives des déchets du Syctom, dans le 15e arrondissement de Paris, le 5 mai 2015.
Des bouteilles en plastique destinées au recyclage dans le centre de tri et de valorisation des collectes sélectives des déchets du Syctom, dans le 15e arrondissement de Paris, le 5 mai 2015. (MAXPPP)