Marseille : l'inquiétude des parents d'une école maternelle, bâtie sur des sols pollués

Des parents de la maternelle Oasis, dans le 15e arrondissement de Marseille, comptent bloquer l'établissement mardi. Analyses à l'appui, ils dénoncent la pollution des sols.

Image d\'illustration : une école maternelle.
Image d'illustration : une école maternelle. (MYCHELE DANIAU / AFP)

Ils veulent interpeller les pouvoirs publics. À Marseille, des parents d'élèves de l'école maternelle publique Aygalades Oasis (15e arr.), dans les quartiers nord, ont décidé de bloquer l'établissement mardi 3 avril au matin, en raison de suspicions de pollution des sols.

 >> Regardez le reportage "Nos écoles empoisonnées" dans "Envoyé spécial"

La maternelle fait partie des 44 écoles marseillaises construites sur d'anciens sites industriels pollués, selon la liste publiée fin 2017 sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. Elle a été bâtie à la fin des années 1950. Avant elle, on trouvait sur ce terrain, une société de pétrole, une entreprise de bitume, un dépôt de liquides inflammables, une savonnerie et un garage. 

Plomb, arsenic, mercure

"J'ai fait faire une analyse de sols", raconte Michèle qui a travaillé 34 ans dans cette école comme gardienne. Aujourd'hui, elle souffre d'un cancer de la peau, persuadée que c'est à cause de la pollution des sols. Elle a donc fait analyser son jardin et l'arrière de l'école, "où il y a le stade des enfants", explique-t-elle. Résultat : "On a trouvé de fortes concentrations de plomb, d'arsenic, de cadmium, de mercure hautement cancérigènes, détaille Michèle. Tout dépassait les normes à respecter."

La cour de l'école est goudronnée, mais pas les terrains autour et un simple grillage sépare les enfants des sols pollués. Selon les parents, qui dénoncent un scandale sanitaire, il faudrait tout isoler et daller. Fanny est la porte-parole des parents. Elle-même a été scolarisée à la maternelle Oasis il y a 40 ans. Aujourd'hui, c'est au tour de sa fille et elle est très inquiète : "Elle a beaucoup de bronchites, d'angines, d'asthmes, indique Fanny. C'est vrai qu'on dit que quand il y a du plomb, ça peut engendrer ça. Après, je ne sais pas... Je fais faire le bilan sanguin pour voir s'il y a un taux de plomb ou pas."

La mairie ne conteste pas cette pollution et promet que, d'ici 2025, le bâtiment sera démoli puis, après nettoyage des sols, reconstruit. 2025 ... C'est bien trop loin pour les parents d'élèves d'Oasis.

Pollution des sols : l'inquiétude des riverains et des parents d'élèves de la maternelle Oasis, dans les quartiers nord de Marseille - un reportage d'Isabelle Dor
--'--
--'--