Cet article date de plus de deux ans.

Huile de tournesol : "Les industriels s'engagent à informer au mieux les consommateurs", affirme l'Association nationale des industries alimentaires

"Cela passera par des stickers directement sur les emballages, soit pour les changements secondaires par une information en magasin", explique Mickaël Nogal, directeur général de l’Association nationale des industries alimentaires (ANIA).

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les rayons huile à moitié vide d'un supermarché de Montaigu-Vendée le 25 avril 2022. (MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS)

"Les industriels s'engagent à informer au mieux les consommateurs", a assuré mardi 26 avril sur franceinfo Mickaël Nogal, directeur général de l’Association nationale des industries alimentaires (ANIA), alors que l'Etat a autorisé ce mardi, pour six mois maximum, les fabricants de margarine, chips et sauces à remplacer l'huile de tournesol sans changer leur emballage, à cause de difficultés d'approvisionnement.

franceinfo : Allez-vous apporter des garanties en ce qui concerne l'affichage ?

Mickaël Nogal : Oui, on a travaillé depuis un mois avec les associations de consommateurs et les pouvoirs publics pour pouvoir trouver les solutions les plus adaptées pour garantir la meilleure information du consommateur dans les prochaines semaines et les prochains mois. La situation que traversent les industriels est subie. Donc, oui les industriels s'engagent à informer au mieux les consommateurs, cela passera par des stickers directement sur les emballages, soit pour les changements secondaires par une information en magasin.

Le consommateur n'aura pas besoin de scanner un code ou d'aller sur le site de la répression des fraudes ?

Je vous garantis que non. Dès qu'il y a un enjeu de santé, à partir du moment où il y aura un nouvel allergène dans la composition du produit, les consommateurs seront informés par un sticker directement sur l'emballage, ce n'est que pour les changements secondaires que l'information se trouvera sur un site internet de l'administration. Les industriels ont des compositions de produits et la transparence ne date pas d'aujourd'hui sur la composition. Il y a des contrôles qui sont réalisés et donc on ne joue pas avec la composition des produits encore plus quand il peut y avoir des conséquences sur la santé.

Peut-on compenser en France la production d'huile de tournesol qu'il nous manque ?

On peut considérer l'Ukraine et la Russie comme un grenier en termes de production de tournesol et d'huile de tournesol. C'est en raison de ces volumes très importants et de la demande, tout le monde a besoin en même temps de cette matière première, qu'il y a un manque de disponibilité. Dans les prochaines semaines, on doit trouver des alternatives, mais dans les prochains mois on retrouvera une situation normale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.