Cet article date de plus de deux ans.

Essonne : des communes demandent la fermeture d'une usine Seveso

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Essonne : des communes demandent la fermeture d'une usine Seveso
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans l'Essonne, plusieurs communes ont demandé le déménagement de l'usine Seveso de Grigny.

Des cuves pleines de gaz et d'hydrocarbure. Au total, 150 000 m3 de produits dangereux sont stockés sur un site Seveso de Grigny (Essonne). Le maire de Ris-Orangis, une commune riveraine, demande la fermeture de l'usine. "Il y a trois risques majeurs, d'abord pour les salariés des entreprises à proximité. Le deuxième risque est pour les usagers du RER à proximité et le troisième risque concerne la Seine", estime l'élu PS Stéphane Raffalli.

"Si jamais ça explose, il y a tout qui saute"

Installé dans la commune depuis les années 1960, le site est coincé entre la Seine et une ligne de RER qui voit passer 143 000 personnes chaque jour. "Si jamais ça explose, il y a tout qui saute", craint Raimond Felzines, un riverain. Face à l'inquiétude, les collectivités territoriales tentent de faire déménager les usines. Une réunion avait lieu mardi 1er octobre entre les élus et les entreprises pour trouver une solution. Pour l'instant, aucun accord n'a été trouvé entre l'État et les communes concernées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.