Cet article date de plus d'un an.

Compteur Linky : une étudiante varoise électrosensible assigne Enedis en justice

La jeune femme, qui souffre d'électrosensibilité, refuse l'installation d'un compteur Linky chez elle au Cannet-des-Maures, dans le Var, où elle était venue se réfugier pour échapper aux ondes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un compteur Linky. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Une étudiante électrosensible assigne mercredi 24 avril Enedis en justice devant le tribunal de grande instance de Draguignan, rapporte mercredi 24 avril France Bleu Provence. Elle refuse l'installation d'un compteur Linky chez elle au Cannet-des-Maures (Var). Joséphine Hermans, qui souffre d'électrosensibilité est venue se réfugier au Cannet-des-Maures pour échapper aux ondes. 

Maux de tête et problèmes de mémoire

"Je vis dans une petite maison, dans un hameau très isolé. Je n'ai pas vraiment de voisins donc je n'ai pas de wifi. Je suis assez loin des antennes donc ça va", témoigne-t-elle sur France Bleu Provence, et je ne peux pas trop aller en ville. "Physiquement, j'ai de gros maux de tête et au niveau intellectuel, les ondes font baisser ma concentration et provoquent de gros problèmes de mémoire", poursuit la jeune femme, qui a dû abandonner ses études à l'ENS de Lyon à cause de sa maladie.

Mardi, le juge des référés du tribunal de grand instance de Bordeaux a donné en partie raison à treize particuliers, sur les 206 au total, qui avaient engagé une action en justice contre les compteurs communicants Linky. Ces treize plaignants, qui souffrent tous d'hypersensibilité électromagnétique, vont pouvoir réclamer à la société de distribution d’électricité Enedis, la pose d'un filtre les protégeant des champs électromagnétiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.